MODE NORMAL  MODE CONTRASTE ÉLEVÉ     VOTRE COMPTE
 
 
 
   
 
MODE NORMAL


DE LA BIBLIOTHEQUE A LA MEDIATHEQUE
Petite histoire de la lecture publique à Tourcoing en quelques dates…

 

 

Les origines, 1844-1940

1842

L’archiviste général du Nord, dans un courrier au maire de Tourcoing, conseille à la ville de créer une bibliothèque pour « contribuer au bien-être moral et intellectuel » des administrés.

1844

La municipalité décide de voter un crédit pour la création d’une bibliothèque. La commission des écoles académiques de la ville s’en voit confier l’organisation.

1879

Legs Charles Roussel-Defontaine. L’historien, ancien maire de Tourcoing, décédé en 1879, lègue sa bibliothèque à la ville. Ce legs est accepté par délibération du Conseil municipal le 18 juillet 1883. Cette collection de 648 volumes constituera une partie du fonds initial de la bibliothèque communale.

1884

La nomination d’un bibliothécaire est envisagée. En novembre, l’installation de la bibliothèque est terminée. Monsieur GUICHARD est nommé bibliothécaire-archiviste.

1885

Ouverture de la bibliothèque communale au 4ème étage de l’hôtel de ville, le 1er mars.

1887

2 254 volumes sont inscrits au catalogue.

1890

La ville décide la création d’une seconde bibliothèque appelée « bibliothèque populaire » destinée au prêt de livres. Francois-Joseph SENELAR, conseiller municipal en est l’instigateur.

1908

Legs François-Joseph SENELAR. L’ancien conseiller municipal, initiateur de la bibliothèque populaire, lègue à la ville 505 volumes, pour la plupart des ouvrages  d’histoire et de littérature dont certains datent des 16ème et 17ème siècles. Ils viendront considérablement enrichir les collections patrimoniales de la bibliothèque.

1909

En juillet, décès de Monsieur VASSEUR, le second bibliothécaire. Jules WATTEEUW, célèbre patoisant tourquennois, assure l’intérim et travaillera 20 ans à la bibliothèque.

1928

Jules WATTEEUW quitte ses fonctions de commis de bibliothèque, à 79 ans et après de multiples dons de livres.

1940

Déménagement des deux bibliothèques dans de nouveaux locaux place Charles et Albert-Roussel qui abritaient auparavant l’hôtel des postes. A cette occasion une grande exposition de livre anciens a lieu, mais elle est suspendue quelques jours après son ouverture, invasion allemande oblige.
 

 

Le développement de la Lecture publique, 1940-1987

1949

Inauguration de nouvelles installations : la bibliothèque populaire place ses 5 000 volumes en accès libre.

1964

Monsieur THOMAS, responsable du service, déclare à la presse que la bibliothèque sert une personne toutes les 100 secondes.

1967

110 000 volumes sont prêtés dans l’année.

1968

La bibliothèque populaire totalise 5 000 lecteurs et 20 000 livres. Le prêt est gratuit. La bibliothèque communale conserve 15 000 livres en consultation sur place.

1970

Nouvelle rénovation des locaux qui abritent les 36 000 volumes des deux bibliothèques.

1973

Ouverture de la bibliothèque de quartier du Brun-Pain.

1974

Ouverture de la bibliothèque de quartier de la Bourgogne.

1976

Ouverture de la bibliothèque de quartier du Blanc-Seau.

1980

Troisième rénovation des locaux. Un « coup de pouce » à la lecture publique est décidé et de nouvelles priorités établies : priorité à la lecture jeunesse, reclassement des collections, développement des animations, gestion confiée à un personnel spécialisé. Les bibliothèques communales et populaires se rejoignent.

1981

Ouverture d’une section « jeunes » qui fête son millième lecteur le 16 septembre. La ville envisage l’installation de la bibliothèque dans des locaux mieux adaptés.

1983

Projet de discothèque et de vidéothèque. La médiathèque se profile…

1987

Début de l’informatisation des services. Le 9 octobre est inauguré le chantier de la future médiathèque, rue Famelart.
 

 

De la Médiathèque au Réseau des idées, 1988-2012

1988

Le 2 décembre, ouverture de la médiathèque centrale baptisée André-Malraux, rue Famelart. Ouverture de la discothèque de prêt.

1991

L’immeuble occupé par la bibliothèque de la Bourgogne est soufflé par une explosion. Quelques mois plus tard, la bibliothèque s’installe dans de nouveaux locaux Place de la Bourgogne.

1992

Début des travaux d’extension des bâtiments de la rue Famelart : 2 000 m2 pour accueillir les Archives municipales et l’annexe scolaire.

1993

Les Archives municipales s’installent rue Pierre-de-Guéthem, dans l’extension de la médiathèque André-Malraux.
Inauguration de l’« annexe scolaire » aujourd’hui Service aux  collectivités Jeunesse.

1994

Ouverture de la vidéothèque de prêt à la Médiathèque centrale.

1998

La médiathèque André-Malraux fête ses dix ans. 25 000 usagers inscrits sur tout le réseau.

2000

Ouverture de l’espace multimédia à la Médiathèque centrale : 9 postes de consultation pour surfer sur internet et visionner des cédéroms.

 2001

Inauguration de la médiathèque de la Bourgogne à laquelle s’adjoignent la ludothèque municipale et un cybercentre.
La même année : nouvel équipement au Blanc-Seau, la nouvelle médiathèque du quartier s’installe dans la Maison des services.

2003

Retraite de Jean-Pierre ZANETTI, Directeur de la Médiathèque depuis 1980. Marie-Yolande GUILLET prend le relais.
Le fonds ancien de la Médiathèque s’enrichit d’un document précieux : le journal manuscrit du Caporal Delroeux, Tourquennois, soldat des armées napoléoniennes, déporté sur l’île de Cabrera aux Baléares de 1808 à 1813.

2004

Tourcoing classée à la 5ème place en matière de budget consacré à la lecture publique.
Mise en place du portage à domicile en partenariat avec le CCAS, porter le livre au plus près des personnes âgées...

2006

Lancement de la DVDthèque à la Médiathèque centrale.

2007

Réinformatisation de la Médiathèque : nouveau logiciel de gestion et matériel informatique renouvelé permettent d’exploiter de nouvelles possibilités en matière de gestion de bibliothèque, en particulier les réservations de documents.

 2008

Ouverture du portail internet de la Médiathèque. En décembre : la Médiathèque André-Malraux fête ses 20 ans.

 2011

La Médiathèque du Blanc-Seau, la Médiathèque de la Bourgogne, la Ludothèque et le Pôle multimédia fêtent leurs 10 ans.
 

 

Le Réseau des idées, 2013-...

 2013

Ouverture de la Médiathèque Andrée Chedid à Belencontre pour remplacer la bibliothèque du Brun-Pain.
Le Conseil municipal décide de donner un nom aux autres structures de quartier. La médiathèque du Blanc-Seau prend le nom d'Aimé Césaire. La médiathèque-ludothèque-pôle multimédia de la Bourgogne devient la Ludomédiathèque Colette.
Paralèllement, afin de renforcer sa visibilité, l'ensemble des équipements est désormais appelé Réseau des idées - Médiathèques de Tourcoing.
Ouverture de la page Facebook de la Médiathèque.

 2014

Le wifi arrive à la Médiathèque André Malraux.
20 liseuses thématiques sont disponibles gratuitement sur le réseau des médiathèques : le public peut ainsi se familiariser avec un nouveau mode de lecture.
Les abonnés peuvent se connecter de chez eux au site de la Cité de la Musique.
La Ludomédiathèque Colette puis la Médiathèque Aimé Césaire passent au système de prêt automatisé par RFID.

 2015

Une imprimante 3D arrive au Pôle Multimédia.
Les bibliothécaires font connaître aux usagers la bibliobox : un dispositif de partage de ressources numériques (livres électroniques, vidéos, musique, logiciels, photos) libres de droit et téléchargeable sur smartphone ou tablette.

 2016

Après 4 mois de travaux, réouverture de la Médiathèque André Malraux, rafraichie et équipée de la RFID comme l'ensemble des médiathèques du Réseau.