MODE NORMAL  MODE CONTRASTE ÉLEVÉ     VOTRE COMPTE
 
 
 
   
 
MODE NORMAL


Offre aux B.C.D.
 

La Médiathèque propose son aide aux écoles de 2 manières différentes :

 

La bibliothèque de votre école est peu ou pas exploitée et l’équipe enseignante souhaite corriger cette situation. Pour commencer, établir un diagnostic afin d’évaluer toutes les actions à mettre en place ; celles-ci pourront être intégrées au projet pédagogique de l’école.  

Quelques questions à se poser :

  Quelles sont vos attentes, comment souhaitez-vous exploiter la B.C.D. ?

  Quelle est l’état du fonds de livres, est-il suffisant ?

  Les documents sont-ils prêtés aux enfants ?

  Comment sont organisés les espaces, avec quel classement ?

  Quels types d’activités /d’animations dans la B.C.D. ?

 

La Médiathèque vous propose son aide sous forme de conseils.

Il vous suffit de prendre rendez-vous avec la bibliothécaire référente :

Contact : Marie Adrian - madrian@ville-tourcoing.fr

 

Au cours d’une rencontre à l’école, celle-ci pourra établir un état des lieux et vous apportera son professionnalisme dans l’organisation de vos actions.


Sur cette page, vous trouverez également des outils à consulter, qui vous donneront quelques repères pour la constitution et l’entretien d’une collection : fiche pratique pour les petites réparations, bibliographies, liste d’auteurs incontournables…

N'hésitez pas à consulter les fiches pratiques disponibles dans l'onglet de ce nom.

Enfin, le Service aux Collectivités Jeunesse peut, suite à votre demande, créer une carte B.C.D. pour votre école.  Elle vous permettra d’emprunter un lot de 150 livres adapté à vos besoins, qui viendra compléter votre collection pour toute une année.

Sur rendez-vous au 03.59.63.42.81 (permanence téléphonique du lundi au samedi de 9h à 12h).

 

 

Votre école souhaite mettre en place une B.C.D. Elle dispose d’un local et d’un début de collection éparpillé dans les classes. L’équipe enseignante a réfléchi et rédigé un projet qu’elle va soumettre à son Inspection : l’élaboration de la B.C.D. devra être étroitement liée au projet d’école.

 

La Médiathèque peut vous accompagner dans la mise en place de votre future B.C.D. Au cours d’une 1ère rencontre, la bibliothécaire référente vous aidera à définir votre projet. Elle vous proposera des outils pour la constitution de la collection et des formations adaptées pour les divers chantiers à mener. Cliquez ici pour accéder aux fiches pratiques.

Elle sera présente à chaque étape du projet :

 

Dans un 1er temps, pour un travail sur les collections :

            Désherbage, aide aux acquisitions, équipement/réparations.
            Informatisation, organisation du classement, cotation des ouvrages.

 

Dans un 2ème temps, pour une réflexion sur l’organisation des espaces :

            Définition des différentes zones d’activité.
            Choix du mobilier.
            Signalétique des espaces.

 

Dans un 3ème temps, pour vous aider à faire vivre votre B.C.D. :

            Conseils pour la gestion.
            Formation à l’animation d’une B.C.D.
            Présentation d’outils d’animation.

Contact : Marie Adrian - madrian@ville-tourcoing.fr

 

 

Enfin, le Service aux Collectivités Jeunesse peut, suite à votre demande, créer une carte B.C.D. pour votre école. Elle vous permettra d’emprunter un lot de 150 livres adapté à vos besoins, qui viendra compléter votre collection pour toute une année.

 

Sur rendez-vous au 03.59.63.42.81 (permanence téléphonique du lundi au samedi de 9h à 12h).

 

 


Des questions fréquentes lorsqu’on se lance dans un projet BCD auxquelles ces fiches pratiques peuvent répondre :

La médiathèque propose également des formations à l’équipement, aux petites réparations, des démonstrations de logiciel – renseignements au 03.59.63.42.81

              Comment classer les documents ? (PDF)
              Comment les réparer ? (PDF)
              Où trouver le matériel ? (PDF)
              Les logiciels de gestion (PDF)

bcd
          

 

Circulaire du 1er octobre 1984 – article 2


La bibliothèque centre documentaire d'école (BCD)

 

La BCD ne saurait être seulement un " équipement " supplémentaire dont serait dotée l'école ; sa mise en place doit s'insérer dans le projet pédagogique de l'école et dans le projet local de développement de la lecture. Elle se différencie à plusieurs égards de la classique bibliothèque d'école, a fortiori de la bibliothèque de classe ; elle se caractérise par une mise en situation autonome et active de l'enfant dans son rapport à l'écrit et par l'insertion de l'école dans la vie culturelle du quartier et de la ville.

2.1. La BCD un lieu central de l'école

a) La BCD est le lieu de l'école (du groupe scolaire, de l'ensemble école maternelle/école élémentaire), où sont disponibles les productions langagières, et en particulier l'écrit, sous les formes les plus variées. On y recueille, pour les mettre à disposition de tous, des productions d'élèves qui viennent diversifier et enrichir le fonds. La composition et la gestion de ce fonds sont capitales, et une grande attention doit être portée à sa constitution : rechercher, introduire à l'école, classer, travailler sur toutes les formes d'écrit est une démarche largement porteuse d'innovation.

b) La BCD est un lieu central de l'école où tous les enfants peuvent accéder seuls ou avec la classe. De nombreuses activités s'y déroulent : lecture sur place, moment poésie, heure du conte, auditions, gestion et choix des ouvrages, club lecture, exposés, recherches individuelle ou collective de documentation, présentation de livres, prêt à domicile, etc.

c) La BCD est le lieu privilégié pour accueillir les animations, avec la participation d'intervenants extérieurs (parents, bibliothécaires, écrivains, professionnels du livre) à destination des enfants et des adultes du quartier, autour des thèmes du livre et de la lecture.

2.2. La mise en place, la gestion et le fonctionnement quotidien d'une BCD induisent, directement et indirectement, des modifications dans les pratiques et les comportements de l'ensemble des partenaires de l'équipe éducative :

a) La BCD rend nécessaire l'autonomie de l'élève dans ses mouvements et ses choix : l'élève peut se rendre seul à la BCD afin d'y rechercher de la documentation ou d'y accomplir une tâche nécessaire à l'activité menée en classe ; de plus, les élèves peuvent participer à la constitution et à l'évolution du fonds, éventuellement à son classement, son entretien, voire même sa gestion.

b) La BCD implique un véritable travail d'équipe des maîtres qui peuvent organiser le décloisonnement effectif des classes pour des travaux en ateliers (conte, poésie, lecture, écriture, etc.), le soutien en lecture individuelle.

c) La BCD modifie l'enseignement de la lecture, car elle introduit une multiplicité d'écrits dans l'école, elle affirme l'existence des liens entre apprentissage et pratiques de lecture, elle offre à tous la possibilité non seulement de savoir lire mais d'aimer lire.

d) La BCD suppose de nouveaux rapports entre l'école et son environnement :
- par la présence des parents d'élèves et autres partenaires à l'action éducative à différents moments de son fonctionnement (accueil, ateliers, animations...) ;
- par l'ouverture sur le quartier : fréquentation de la BCD par les parents pendant et/ou en dehors des horaires scolaires, " sortie " de la BCD hors de l'école pour un certain nombre d'activités ;
- par l'existence d'un comité de gestion de la BCD ;
- par les relations que la BCD permet entre l'école et les bibliothèques de lecture publique.

2.3. Ce mode de fonctionnement n'implique pas qu'un membre de l'équipe éducative exerce des fonctions spécifiques de gestion de la BCD

(B.O. no 36 du 11 octobre 1984)

 

Note de service ministérielle du 30 mars 1994


Développement des BCD

 

Développer le goût de lire, permettre, grâce à une bonne maîtrise de la langue orale et écrite, l'accès à des lectures diversifiées et la production de textes multiples, préparer à la recherche documentaire et à l'acquisition d'une méthode pour un travail autonome constituent la première mission de l'école primaire et conditionnent la réussite de la scolarité au collège.


Les bibliothèques centres documentaires (BCD) représentent, à cet égard, un instrument efficace lorsque leur fonctionnement est intégré au projet d'école et qu'il s'inscrit dans le projet pédagogique de la classe et dans la progression au cours des cycles.


Dans les zones les plus démunies en équipements culturels, les BCD contribuent à renforcer l'offre en ce domaine, en particulier grâce à leur ouverture en dehors du temps scolaire en fonction des spécificités locales.

 

Pour ces raisons, en 1993, parallèlement à la poursuite de l'opération " Des livres pour les écoles ", le ministère de l'Éducation nationale, en collaboration avec le ministère de la Culture et de la Francophonie a lancé, dans vingt et un départements pilotes, un plan de développement des BCD.


Les nombreux aspects positifs de cette expérimentation ont conduit, pour 1994, à ne pas poursuivre l'opération "
Des livres pour les écoles ", qui a atteint ses objectifs, et à concentrer l'ensemble des crédits pour étendre l'opération BCD à quarante départements.

Il est prévu de la terminer l'année suivante dans les autres départements.


Le choix des départements concernés cette année par l'opération a été effectué à partir des critères de classement des départements en zones scolairement sensibles, qu'elles soient urbaines ou rurales, et des critères établis par la direction de l'évaluation et de la prospective concernant la réussite scolaire des élèves et leur situation socioculturelle. La répartition des crédits par département sera, comme l'an passé, effectuée proportionnellement au nombre de leurs écoles.

Le développement des BCD se situe dans le cadre de la politique menée en direction des zones rurales et de la ville. Les créations de BCD seront réalisées en priorité dans les écoles situées dans des secteurs dépourvus de ressources culturelles suffisantes notamment celles ne bénéficiant pas de crédits ZEP, et relevant d'un secteur de collège " sensible ".

 

Pour l'élaboration du plan départemental de développement des BCD, les inspecteurs d'académie, directeurs des services départementaux de l'Éducation nationale, sont donc invités en fonction de ces priorités nationales, à prendre en compte la qualité des projets présentés, et leur cohérence avec le projet d'école.


L'expérience acquise montre qu'il convient également de prévoir des mesures d'accompagnement, notamment des actions de formation en direction des enseignants des écoles, inscrites dans les plans départementaux de formation. Elles seront ouvertes aux diverses personnes concernées par le fonctionnement des BCD.


Ces actions devraient constituer une aide pour vous permettre de prendre votre pleine part dans le cadre de la politique partenariale que vous menez avec les représentants des directions régionales de l'action culturelle et des collectivités territoriales.

 

En trois années, le réseau des BCD aura été renforcé et modernisé. Il est essentiel que la totalité des fonctions proposées par les BCD soit utilisée au mieux afin d'aider tous les enfants à maîtriser les outils nécessaires à la meilleure réussite de leur scolarité en collège.

 

(B.O. n°14 du 7 avril 1994)