MODE NORMAL  MODE CONTRASTE ÉLEVÉ     VOTRE COMPTE
 
 
 
   
 
MODE NORMAL

 Archives municipales : présentation des fonds et des collections

Les Archives municipales de Tourcoing conservent près de 5 kilomètres linéaires d’archives. Ces documents du XIVe  au XXIe siècles provenant principalement de l’activité de la commune permettent de retracer l’histoire de Tourcoing et de ses habitants.

 
Le document le plus ancien conservé aux Archives municipales date de 1333. Cependant, peu d’archives anciennes sont parvenues jusqu’à nous, elles auraient été vendues en 1800. Si les fonds anciens concernent principalement la fin du XVIIIe siècle, tous les registres paroissiaux des naissances depuis 1573 sont conservés. Registre des naissances 1599
 Cartulaire des Poutrains D’autres pièces intéressantes peuvent être mentionnées comme le cartulaire de la seigneurie des Poutrains du XVIe siècle, un registre de recensement des adultes de la fin du XVIe siècle ou encore un ensemble de documents concernant les couvents des Récollets, des Carmes et des Ursulines.
Les archives modernes couvrent la période 1790 aux années 1980. Organisées selon le cadre de classement de 1926, ils reflètent les diverses missions et activités de la commune. A côté de documents tels que les registres de délibérations du conseil municipal, les arrêtés du maire, les recensements de populations, les listes électorales, le cadastre ou encore les archives financières, d’autres documents témoignent également de l’originalité des fonds tourquennois. Ainsi, le passé industriel de la ville se traduit au travers des archives policières concernant les établissements classés dangereux, insalubres et incommodes ou celles relatives aux populations émigrées venues pour travailler dans les usines textiles. Les archives des affaires militaires témoignent notamment des particularités locales de la Première Guerre mondiale à savoir l’occupation allemande, les difficiles conditions de vie qui en découlent ainsi que les mouvements de population qui l’accompagnent. Des fonds spécifiques à Tourcoing sont également conservés tels les archives du Service municipal d’électricité ou les archives de la Condition publique.  Cadastre de 1850

Les archives contemporaines débutent généralement dans les années 1980, même si elles comportent quelques documents antérieurs. Il s’agit des documents produits ou reçus par l’ensemble des services municipaux présentant un intérêt historique.

 Les fonds iconographiques rassemblent plusieurs milliers de documents figurés très variés (cartes, plans, photographies, plaques de verre, …). Ces documents présentent l’évolution de Tourcoing, le changement urbanistique de la ville et la vie quotidienne de ses habitants entre travail et fêtes. Les Archives municipales conservent un magnifique fonds de plaques de verre réalisées par un apothicaire tourquennois Léonce Vanneufville couvrant la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle. Ce fonds présente non seulement un intérêt pour l’histoire de Tourcoing, mais aussi pour d’autres lieux, comme Blankenberge, station balnéaire belge où Léonce Vanneufville a séjourné avant la destruction du front de mer.

Les archives privées sont très diverses. Elles traduisent également le passé industriel de la ville avec plusieurs fonds de filatures ou de teintureries, la vivacité de la vie associative notamment les sociétés philharmoniques et sportives, la vie politique et les grands événements de l’histoire de Tourcoing avec des archives familiales. On peut noter un fonds particulièrement remarquable sur la vie économique locale, les archives de maître Ameye chargé entre les années 1970 et 1990 de la liquidation d’entreprises. 

Papier à en-tête Desurmont et Cie


Pour joindre les Archives municipales : archives@ville-tourcoing.fr - 03 59 63 42 85