MODE NORMAL  MODE CONTRASTE ÉLEVÉ     VOTRE COMPTE
 
 
 
   
 
MODE NORMAL

 

Les prix sorcières 2014

affiche Prix sorcieres 2014
Illustration Sara

 

La remise des prix Sorcières 2014 a eu lieu le samedi 12 avril lors du Festival Littérature et Journalisme de Metz

 

TOMI UNGERER
© Claude_Truong-Ngoc

PRIX SPÉCIAL À TOMI UNGERER

Né à Strasbourg en 1931, Tomi Ungerer, artiste engagé, compte parmi les plus grands de son époque. Connu pour ses dessins satiriques, ses créations pour la publicité et ses livres pour enfants, il a été couronné par le prix Andersen.
Le musée qui porte son nom – le Centre international de l'illustration – a consacré une grande exposition des dessins de ses livres pour enfants à l'occasion de ses 80 ans.
Avec son goût de l'absurde et de la subversion, son engagement social, il a contribué à bousculer les tabous de la littérature enfantine. Influencé par le dessin satirique, il utilise de nombreux moyens graphiques : encre de Chine, collages, couleurs vives soulignées de noir. Depuis son tout premier album, Les Mellpops font de l'aviron, publié à New-York en 1957 au Maître des brumes en passant par Les trois brigands, Jean de la lune, Le géant de Zeralda ou Otto, nombre de ses albums sont devenus des classiques de la littérature enfantine qui ont marqué des générations d'enfants.

 

 

Le jour, la nuit, tout autour

 

TOUT PETITS

Le lauréat :

 

Le jour, la nuit, tout autour
Julie Safirstein
Ed. Hélium
Cote : A SAF

 

Un album signé de la main d’une artiste plasticienne pour dévoiler différentes notions aux tout petits.
Grand format, animations et papier de qualité en font un bel objet à partager, créant de délicieux moments de découverte avec l’enfant. Contraires, chiffres, bilatéralité, couleurs, formes et relativité sont abordés par le biais d’un montage intelligent et d’un graphisme moderne.
«Immense», «grand», «petit», «tout petit» et «minuscule» sont matérialisés par des taches de différentes tailles et de différentes couleurs, laissant apparaître un animal représentatif de la notion abordée sous le volet à soulever.
Ainsi, on se laisse tantôt surprendre par une immense baleine bleue, tantôt par un grand éléphant gris ou encore par un petit papillon jaune. Toujours en soulevant des volets, on apprend à compter jusqu’à cinq sur ses doigts, et à distinguer la main gauche de la droite. Puis des popups ou des éléments à faire glisser permettent à l’enfant d’acquérir des notions plus complexes comme «à travers», «dedans», «autour» ou «derrière». Nul doute que cette création originale saura accompagner les tout petits dans leur découverte du monde qui les entoure.

 

 

Les nominés :

 

Est-ce la lune ?
Richard Marnier
Ed. Les p’tits bérets (Sur la pointe des pieds)
Cote : A MAU

 

Est-ce la lune ?

 

Bon voyage bébé !
Béatrice Alemagna
Ed. Hélium
Cote : A ALE

 

Bon voyage bébé

 

Ça dépend : un pop-up pour les petits
Janik Coat
Ed. Hélium
Cote : A COA Petite enfance

 

ca depend

 

Imagier pour jouer
Pascale Estellon
Ed. Les grandes personnes
Cote : A IMAGIER

 

Imagier pour jouer

 

La petite fille en rouge

 

ALBUMS

Le lauréat :

 

La petite fille en rouge
Aaron Frisch et Roberto Innocenti
Traduction Catherine Gibert
Ed. Gallimard
Cote : A INN

 

Le petit chaperon rouge revisité… Conte moderne, terriblement réaliste, dans une banlieue hostile truffée de pièges et de symboles.
Parcours initiatique, au plus près du conte d'origine. L'histoire se passe dans une forêt, «une forêt de béton et de briques», que Sophia doit traverser pour aller rendre visite à sa grand-mère. « Ne t'écarte jamais de ton chemin» lui rappelle sa mère. Mais Sophia est encore jeune et la route est longue et remplie de merveilles...
Au départ on est tendu, aux aguets, parce qu'on connaît l'histoire, mais au fil du récit, on sent que la petite fille se détend, relâche peu à peu sa vigilance (et nous avec !), jusqu’à ce qu’elle s'égare et que l'angoisse resurgisse. Des chacals vont alors l’assaillir, un loup brave et fort les fera fuir, et Sophia suivra son sauveur en toute confiance. Mais les chacals et les loups sont les mêmes. Seuls leurs appétits diffèrent…On a beau connaître la fin de l'histoire par coeur, ici on se la prend en pleine figure !
Cet album est d’abord de toute beauté. Le texte, court, sobre et fort à la fois, fait contrepoids aux illustrations (somptueuses !) saturées d'informations et de personnages hétéroclites, qui sont autant de tentations et d'appâts susceptibles d'écarter la petite fille de son chemin... C’est ensuite un album d'une grande richesse, un outil pour accompagner la liberté qu'on acquiert en grandissant, accompagnée des responsabilités qui vont avec.
Et puis, bien sûr, cet album est avant tout là pour nous prévenir du loup, le pire de tous, celui que l'on croit venu nous sauver des chacals, celui déguisé en chasseur... Dans cette version, on ne saura pas ce qui se passe dans la maison de la grand-mère, la question est laissée à l'imagination du lecteur, et c'est précisément ce qui est intéressant, mais une chose est sûre : le loup a mangé à sa faim. Un petit chaperon rouge glaçant, brutal, tragique. Époustouflant !

 

 

Les nominés :

 

Nils, Barbie et le problème du pistolet
Kari Tinnen
Ed. Albin Michel
Cote : A KAN

 

Nils, Barbie et le problème du pistolet

 

Le bandit au colt d’or
Simon Roussin
Ed. Magnani
Cote : A ROU

 

Le bandit au colt d’or

 

Le voisin lit un livre
Koen Van Biesen
Ed. Alice Jeunesse
Cote : A VAN

 

Le voisin lit un livre

 

Mon arbre à secrets
Texte de Olivier Ka / images de Martine Perrin
Ed. Les grandes personnes
Cote : A PER

 

Mon arbre à secrets

 

Il était une fois... Contes en haïku

 

PREMIÈRES LECTURES

Le lauréat :

 

Il était une fois... Contes en haïku
Agnès Domergue et Cécile Hudrisier
Ed. Thierry Magnier
Cote : 808.1 DOM

 

Agnès Domergue s’est lancé un pari un peu fou : raconter et laisser deviner un conte, mais en seulement trois lignes, comme autant de petits cailloux semés au fil des pages, en respectant la structure classique très codifiée du Haïku.
Une façon originale et ludique d’aborder cette forme poétique avec un ouvrage entre livre jeux, exercice de style et célébration d’un genre littéraire… Chaque conte est évoqué par une double page. À gauche se trouve le haïku, remarquablement imaginé par Agnès Domergue, et à droite une illustration délicate de Cécile Hudrisier.
Rehaussés d’une couleur dominante à l’aquarelle déposée comme une goutte, se développent des dessins, fins et précis, qui donnent les détails emblématiques du conte comme autant d’indices. Textes et images se mêlent et se complètent ainsi à merveille.
Aucun titre de poème qui vendrait la mèche, mais on retrouve un index en fin d’ouvrage si toutefois on sèche ! Les mots se savourent et se chuchotent, on s’amuse seul, ou en partageant à plusieurs ces poèmes énigmatiques devenus premières lectures idéales.
La qualité de fabrication de ce petit livre objet contribue également à faire naître le sentiment d’avoir en mains un album précieux, ce qui ne gâte rien !

 

 

Les nominés :

 

Ma vie heureuse
Rose Lagercrantz
Ed. Ecole des loisirs - Collection Mouche
Cote : R LAG

 

Ma vie heureuse

 

Pommes d’amis
Delphine Bournay
Ed. Ecole des loisirs - Collection Mouche
Cote : R BOU

 

Pommes d’amis

 

La tête de mon brochet
Isabelle Collombat
Ed. Thierry Magnier
Cote : A COL

 

La tête de mon brochet

 

Ursin et Ursulin
Zbynek Cernik
Ed. MéMo
Cote : A CER

 

Ursin et Ursulin

 

Le rêveur

 

ROMANS JUNIOR

Le lauréat :

 

Le rêveur
Pam Muñoz Ryan
Ed. Bayard
Cote : R RYA

 

Neftali est un enfant chétif, embarrassé par un bégaiement. Son père, qui le voudrait fort, veut en faire un médecin. Mais Neftali est amoureux des mots, curieux, collectionneur. Les livres qu'il dévore, l'amour de «mamadre», qui remplace sa mère morte peu après sa naissance, son frère Rodolfo et Laurita sa jeune soeur, l'aident à surmonter les brimades et les sarcasmes de son père qui règle la vie de la famille au son strident de son sifflet de cheminot. Et puis il y a son oncle Orlando qui a créé un journal qui défend les faibles, les opprimés, les Mapuches chassés de leur terre et qui publiera le premier texte de Neftali.
C'est pour tenir tête à son père qui a brûlé ses premiers écrits et lui interdit de publier, qu'il prendra le nom de Pablo Neruda… Un très beau texte pour évoquer l'enfance de Pablo Neruda, et une très belle introduction à sa poésie, à sa perception du monde, de la nature, de la défense des faibles. Et pour couronner le tout, le texte est accompagné de dessins de Peter Sis.
Ces illustrations donnent de la force, de la sensibilité, de l'émotion au récit. Un très beau texte à dévorer et, également, un très bel objet. Une vraie réussite.

 

 

Les nominés :

 

Ma grand-mère m’a mordu
Audren
Ed. Ecole des loisirs - Collection Neuf
Cote : R AUD

 

Ma grand-mère m’a mordu

 

Le mystérieux cercle Benedict
Trenton Lee Stewart
Ed. Bayard
Cote : R STE

 

Le mystérieux cercle Benedict

 

Au cochon porte-bonheur
Jong-Ryeol Kim
Ed. Philippe Picquier
Cote : R KIM

 

Au cochon porte-bonheur

 

Le théâtre du poulailler
Helen Peters
Ed. Gallimard
Cote : R PET

 

Le théâtre du poulailler

 

Calpurnia

 

ROMANS ADO

Le lauréat :

 

Calpurnia
Jacqueline Kelly
Traduction Diane Ménard
Ed. Ecole des loisirs
Cote : R KEL

 

1899, comté de Caldwell, Texas. À l’aube du XXe siècle, Calpurnia Virginia Tate a onze ans. Issue d’une famille de grands propriétaires terriens, elle vit entourée de six frères, de ses parents et d’un grand-père un peu fantasque et solitaire.
La vie est rythmée par la fabrique de coton où les travailleurs noirs gravitent autour des familles blanches de l’époque, mais aussi par les différents enseignements incontournables liés à l’éducation de toute jeune fille de bonne famille.
Mais Calpurnia a l’esprit vif et curieux, et les leçons de piano interminables, comme la cuisine ou la broderie l’ennuient profondément. Alors, dès qu’elle le peut, elle se faufile à l’extérieur, observe la rivière et ses abords et s’interroge sur les bizarreries de la nature.
S’ouvrant de ces questions à son grand père, elle va découvrir en lui un vieux bonhomme peu conventionnel, naturaliste enthousiaste et passionné. Il va l’initier à l’observation scientifique, lui faire lire Darwin et sèmera subtilement dans son esprit la graine de la science.
Dès lors Calpurnia nous décrit son quotidien, avec toute sa spontanéité et sa candeur. Elle nous raconte sa course effrénée dans la vie, entre des obligations qui la laissent parfois plus étonnée que prévu, son insatiable curiosité pour la nature qui l’entoure, sa soif d’apprendre et la tendre complicité toute neuve qui grandit entre elle et son grand-père.
Calpurnia n’est ni révolutionnaire, ni même militante, elle s’interroge simplement sur la vie, la place de chacun dans ce monde et s’émerveille des promesses de ce nouveau siècle à venir…
Un roman tout simplement superbe, tant par ses personnages et par l’histoire elle-même que par le style narratif de Jacqueline Kelly et de sa traductrice Diane Ménard !

 

 

Les nominés :

 

 

Les enfants de Babel
Eliacer Cansino
Ed. Ecole des loisirs - Collection Médium
Cote : R CAN

 

Les enfants de Babel

 

La décision
Isabelle Pandazopoulos
Ed. Gallimard - Collection Scripto
Cote : R PAN

 

La décision

 

Sacrifice à la lune
Marcus Sedgwick
Ed. Thierry Magnier
Cote : R SED

 

Sacrifice à la lune

 

La double vie de Cassiel Roadnight
Jenny Valentine
Ed. Ecole des Loisirs
Cote : R VAL

 

La double vie de Cassiel Roadnight

 

C’est ta vie

 

DOCUMENTAIRES

Le lauréat :

 

C’est ta vie ! : l’encyclopédie qui parle d’amitié, d’amour et de sexe aux enfants
Thierry Lenain
Ed. Oskar
Cote : 152.4 LEN

 

C’est ce qu’on aurait aimé entendre à l’âge de nos premières questions embarrassantes sur la vie, puis de nos premiers émois, des premières transformations de nos corps, sources de perplexité ou d’angoisse.
C’est un documentaire, mais c’est aussi une histoire, celle de ta vie, de ma vie, une histoire universelle et pourtant toute personnelle pour chacun d’entre nous. Au départ de cette histoire : l’amour ou autre chose, une rencontre, les liens, les corps, l’amitié???? et la suite : la conception, la grossesse et la naissance – ou pas.
Car le grand art de l’auteur est, sans aucun parti pris, d’expliquer en laissant la place à l’alternative et aux choix de chacun. C’est raconté en toute simplicité, en toute fluidité, en toute vérité. Un langage simple et direct avec une mise en images plus personnelle que la photo.
Plutôt qu'une description documentaire illustrant des explications scientifiques, l'illustrateur a, de son côté, opté pour des dessins et des peintures, représentations précises avec un véritable caractère esthétique, capables de solliciter l'émotion du lecteur.
Dès lors, parler de sentiments, de la manière de les vivre et de les exprimer par le corps, devient naturel. Ce documentaire propose un point de vue différent pour de nouvelles réponses aux questions des enfants qui mettent souvent les adultes en difficulté.
Sans gêne inutile, il décrit avec des mots justes les gestes de l'amour et, plus largement, toute une partie de ce langage corporel propre à tous les humains. Ce faisant, il ouvre à la tolérance et à la compréhension des autres tout en levant un voile sur l'histoire intime de chacun.

 

 

Les nominés :

 

Sophie Scholl : "Non à la lâcheté"
Jean-Claude Mourlevat
Ed. Actes sud - Collection Ceux qui ont dit non
Cote : 

 

Sophie Scholl :

 

Gitanie : carnet de voyage
Emmanuelle Garcia et Stéphane Nicolet
Ed. Mama Josefa
Cote : 

 

Gitanie : carnet de voyage

 

Les plantes ont-elles un zizi ? et autres questions fondamentales sur les végétaux
Jeanne Failevic
Ed. Actes Sud
Cote : 

 

Les plantes ont-elles un zizi ? et autres questions fondamentales sur les végétaux

 

Je consomme donc je suis
Benoit Heilbrunn
Ed. Nathan
Cote : 

 

Je consomme donc je suis

 

logo sorciere

Retrouvez ces livres à la médiathèque et n'hésitez pas à venir les emprunter !

« « Psssiiittt.... Je vous aide à les repérer grâce à ma p’tite tête que vous retrouverez sur les ouvrages primés et nominés de l’année. Je n’aime pas les photos mais là, c’est pour la bonne cause ! » »