MODE NORMAL  MODE CONTRASTE ÉLEVÉ     VOTRE COMPTE
 
 
 
   
 
MODE NORMAL

La dictée de Bruno Dewaele (2017)

La révolution numérique

Il ne faudrait surtout pas que vous croyiez le passionné d'orthographe rétif à la modernité, quelle qu'elle soit. Que, pour mieux se pénétrer des avatars de notre langue, il parcoure plus souvent qu'à son tour les pages vieillottes de dictionnaires surannés ; qu'il y demeure assez longtemps pour que se déclare incontinent, chez l'allergique qu'il est quelquefois, une rhinite de derrière les folios, cela ne veut pas dire qu'il vive en autarcie ! J'en connais même plus d'un – et, quoi que vous en pensiez, ce n'est pas là un canular – qui soit capable de vous télésnober sans l'ombre d'un remords, pour peu que l'appareil utilisé (un nomade, évidemment !) héberge les applis propres à étancher une soif inextinguible de savoir.

(fin juniors)

Sachez donc, bonnes gens trop souvent abusés par les on-dit, que l'on peut s'immerger dans notre lexique tout en étant de son époque. Ce n'est certes pas un inoffensif nuage, ressortît-il à l'informatique, qui va impressionner quelqu'un ayant toujours accueilli parmi ses favoris cirrus et cumulonimbus ; un vulgaire pirate, que l'on aura à cœur de ne pas écrire hacker, qui déstabilisera quiconque n'a jamais hésité, pour s'imprégner du vocabulaire de la flibuste, à faire la hune et le reste du galion dans leurs moindres recoins ; quelques émoticônes ou émojis plus ou moins raffinés qui rebuteront cet obsédé textuel, il est vrai moins affamé de symboles que de diacritiques.

(fin pour les adultes amateurs)

Mieux : la plupart des jusqu'au-boutistes susdits ne se seront pas seulement accommodés de ce hurricane subit que leur aura valu le numérique. S'il s'en faut qu'ils se soient métamorphosés en geeks, prompts à jongler avec les doubles-clics, les raccourcis clavier et les mots-dièse, beaucoup, en fureteurs qui se respectent, se seront fait un plaisir de repérer dans leurs éternels dicos ces captchas, yottaoctets et accès séquentiels qui vont bien à dire, un peu moins à coucher sur le papier ! Non qu'ils veuillent faire leurs nerds (la fanfaronnade n'est pas leur fort), mais parce qu'ils comptent, grâce à eux, mystifier enfin leurs pairs...

(fin pour les adultes professionnels)

On acceptera : hackeur, émoticones, leur nerd.

 

Test pour départager les éventuels ex aequo :

Écrivez correctement ces mots qui riment avec numérique :

- trafic, rhétorique, gimmick, zygomatique, schmilblick ou Schmilblick

(juniors)

- apparatchik, scolastique, moujik, triptyque, anxiolytique

(fin pour les adultes amateurs) ;

- carrick, paronyque, haïk, polytric, chachlik

(fin pour les adultes professionnels)

dictee 2017