MODE NORMAL  MODE CONTRASTE ÉLEVÉ     VOTRE COMPTE
 
 
 
   
 
MODE NORMAL

Les expositions patrimoniales de la médiathèque de Tourcoing de 1989 à 2009

2009 - 20 ans d’expositions patrimoniales à la médiathèque municipale de Tourcoing

2008 - Sur les pas de Sanderus en Flandre

2007 - Voyage vers l’Orient au temps des grands voiliers

2006 - Sur bois ou sur cuivre… Les plus belles gravures de la Médiathèque

2005 - Les Français peints par eux-mêmes »

2003 - Djazaïr, images de l’autre rive : l’Algérie au 19e siècle

2002 - La Belle époque des faits divers

2001 - Le règne végétal

2000 - Merveilles de la science

1999 - A la conquête de l’air

1998 - Voyages et voyageurs du « Tour du monde »

1997 - L’histoire naturelle de Buffon à Cuvier

1996 - Tourcoing à la Belle époque 2

1995 - Images d’Egypte

1993 - Gustave Doré, illustrateur

1992 - Le rêve de Colomb

1991 - Tourcoing à la Belle époque 1

1990 - L’Europe au 19e siècle à travers les illustrations du « Magasin pittoresque »

1989 - Tableaux de la Révolution

bastille
Fete-des-feves-a-Alger-magasin-pittoresque-mediatheque-tourcoing
carte postale
tourcoing-carte-postale-usine-belle-epoque
fourmilier-bengale-buffon-cuvier-mediatheque-tourcoing
............................................................................................................

2009 20 ans d’expositions patrimoniales à la médiathèque municipale de Tourcoing

Il en est peut-être des médiathèques comme des destinées humaines, parfois des vies secrètes et antérieures ressurgissent !

Ainsi la Médiathèque de Tourcoing, qui a fêté ses 20 ans en décembre 2008, cache-t-elle une bibliothèque née à la fin du 19e siècle. Ces collections rassemblées à l’époque de la « bibliothèque communale » et de « la bibliothèque populaire » créées en 1885 et 1890, allaient constituer un véritable fonds patrimonial cent vingt ans plus tard. Pour lever le rideau sur ces documents, chaque été depuis 1989, une exposition présentée à la Galerie Nadar a été l’occasion de mettre en valeur ces fonds sous différentes déclinaisons.

Vingt ans après, cette rétrospective donne une image globale de collections qui comptent aujourd’hui environ 3000 volumes, publiés depuis le début du 16e siècle, témoins du patrimoine écrit rassemblé à la suite d’achats, de dons ou de legs au fil des années.

affiche 20 ans d’expositions patrimoniales

2008 Sur les pas de Sanderus en Flandre

Pour la Médiathèque de Tourcoing, l’année 2008 est sans doute l’année Sanderus puisque ce prêtre et historien aux ambitieuses visées éditoriales est mis à l’honneur dans une exposition qui touche un vaste public.

En effet, ses deux œuvres principales, « Flandria illustrata » (1641) et « Chorographia sacra brabantiae » (1726, 2e édition) sont parmi les plus belles éditions du fonds patrimonial de Tourcoing.

Ces ouvrages hors du commun par le nombre et la taille des gravures qui les illustrent, permettent un parcours imagé dans la Flandre du 17e siècle dont le chanoine d’Ypres est passionné.

La ville de Tourcoing est une étape de ce voyage, même si la planche qui illustre notre ville n’est jamais publiée du temps de son initiateur mais en 1870 ! En effet l’infatigable flamand, ruiné par les difficultés éditoriales, ne vit jamais la publication de l’intégralité de son œuvre.

2008 Sur les pas de Sanderus en Flandre
Tourcoing, grand-place.
La Flandre française au 17e siècle / sous la direction d’Antoine Sanderus. Lille : G. Leleu, 1870. Planche n° 10.
Références BM Tourcoing : T. 10.

2007 Voyage vers l’Orient au temps des grands voiliers

Si de tout temps l’Orient a représenté aux yeux des Européens un mirage géographique, économique, politique et artistique, au 17e siècle l’immense succès de la Compagnie hollandaise des Indes contribue à créer la légende d’un continent plus riche encore que le nouveau monde et a incité l’Europe à fixer son regard sur les pays du soleil levant.

Dans l’édition aussi, ce nouveau rapport à l’Orient se concrétise et se diffuse par la publication de quelques ouvrages prestigieux dont « Le Théâtre du monde » de Guillaume et Jean Blaeu (1635) ou encore « L’Histoire générale des voyages » (1746-1759) et enfin « L’Ambassade de la Compagnie orientale des Provinces Unies vers l’empereur de Chine » (1665), trois ouvrages des collections patrimoniales de Tourcoing qui constituent un magnifique album d’images sur les traces des voyageurs des 17e et 18e siècles.

En 48 gravures, cette nouvelle exposition entraîne les visiteurs sur la route de l’Asie, en un voyage imaginaire de Chypre jusqu’à la Perse, puis l’Inde, les pays de l’Indochine et le Japon, pour une ultime escale en Chine, à la découverte des paysages, des coutumes, de la flore et de la faune des pays traversés.

Voyage vers l’Orient au temps des grands voiliers

Les Français peints par eux-mêmes, tome 3, p. 201.
Références BM Tourcoing : 19-R-4°-15
 

2006 Sur bois ou sur cuivre… Les plus belles gravures de la Médiathèque

Réaliser un panorama des plus belles gravures sur bois et sur cuivre conservées dans les collections anciennes de Tourcoing et par là retracer l’histoire du livre et de l’estampe est sans doute une gageure que relève la Médiathèque en 2006 !

Si aucune œuvre d’Albrecht Dürer, le maître de la gravure sur bois, n’est conservée à Tourcoing, les émouvantes et naïves illustrations de la Bible de 1531 (le plus ancien ouvrage des collections tourquennoises) ou encore de « L’Histoire des plantes et des animaux » de Geoffroy Linocier (publié en 1620) témoignent de l’utilisation de cette technique d’expression artistique dans l’édition pendant plus de deux siècles.

La gravure sur cuivre est quant à elle représentée dans les collections tourquennoises par deux ouvrages prestigieux : les atlas de la famille Blaeu dont les magnifiques cartes gravées et rehaussées à la gouache illustrent l’école hollandaise de cartographie du 17e siècle ; et également l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, publiée à partir de 1762, qui contient plus de 900 planches gravées sur cuivre. Enfin des ouvrages plus « confidentiels » comme les Etrennes tourquennoises, témoignages de la vie locale et de la mode des almanachs et recueils de chansons en patois, montrent que la gravure sur cuivre a également sa place dans l’édition populaire.

gravures

2005 Les Français peints par eux-mêmes »

En 1840, l’éditeur Léon Curmer lance la publication d’un ouvrage en neuf volumes qu’il intitule « Les Français peints par eux-mêmes » et qui propose une encyclopédie morale du 19e siècle.

Pour mener à bien cette galerie de portraits, il fait appel à la plume des plus brillants écrivains de l’époque (Nodier, Nerval, Balzac…) mais également au talent d’une pléiade d’illustrateurs tout aussi prestigieux : Gavarni, Johannot, Granville ou Daumier. Cette belle aventure artistique qui dure 3 ans, célèbre la mode de l’encyclopédisme et du portrait social, décrivant les métiers et les types sociaux de Paris, mais aussi de la province française et des colonies.

Comme nombre de ses homologues, la Bibliothèque de Tourcoing fait l’acquisition de cette suite qui apparaît comme un ouvrage de référence incontournable à la fin du 19e siècle et, depuis, plusieurs rééditions ont été publiées qui montrent l’actualité du genre.

Les Français peints par eux-mêmes »

Les Français peints par eux-mêmes, tome 3, p. 201.
Références BM Tourcoing : 19-R-4°-15
 

2003 Djazaïr, images de l’autre rive : l’Algérie au 19e siècle

A l’occasion de l’Année de l’Algérie en France, la Médiathèque expose un ensemble de gravures qui illustrent ouvrages et articles de presse du 19e siècle conservés dans ses collections.

Ces œuvres attestent de la mode de l’orientalisme qui, de Delacroix à Théophile Gautier, a traversé la société française de l’époque, reflétant la fascination des occidentaux pour un orient mythique qui va jusqu’aux rives de la Méditerranée.

Ces images témoignent également de l’âge d’or de la gravure que la photographie allait bientôt remplacer dans l’édition. Enfin au travers de manuels de géographie ou encore de reportages publiés dans des revues comme « L’Univers illustré », « Le Tour du monde » ou « Le Magasin pittoresque », apparaît la réalité de l’Algérie du 19e siècle, des paysages urbains et ruraux aux traditions et conditions économiques et sociales.

Fête des fèves à Alger
Fête des fèves à Alger.
Le magasin pittoresque, avril 1851, p. 152.
Références BM Tourcoing : PP 1036

2002 La Belle époque des faits divers

En 2002, la Médiathèque s’intéresse aux faits divers de la Belle Epoque : l’occasion de sortir des réserves les magazines illustrés où tous ces drames ont la part belle.

Du « Petit journal » à « L’Univers illustré » ou « L’Illustration », les pages de ces publications retentissent de récits de catastrophes naturelles, crimes en tout genre ou autres événements extraordinaires qui en disent long non seulement sur l’évolution de la presse mais également sur l’histoire sociale.

En regardant les illustrations de ces revues avant que la photographie ne s’impose dans la presse, on retrouve des images étonnantes et sujettes à toutes les interprétations fantasmagoriques qui montrent que le fait divers n’a cessé de hanter la mémoire collective. Tourcoing n’a pas été épargnée par cet âge d’or des faits divers avec en particulier les catastrophes industrielles qui avaient lieu régulièrement en ce début du 20e siècle ou encore des événements plus ponctuels comme la mystérieuse affaire Troppmann, une des plus grandes affaires criminelles du siècle, ou la spectaculaire explosion d’un char pendant une cavalcade, qui fit la une du « Petit journal » du 8 avril 1906.

Le petit journal

La cavalcade de Tourcoing : un char détruit par un incendie.
Le Petit journal n° 803, du 8 avril 1906.
Références BM Tourcoing : PM 17

2001 Le règne végétal

Parmi les collections du 19e siècle de la Médiathèque, l’ouvrage intitulé « Le Règne végétal » se distingue par son ampleur et son contenu.

Véritable synthèse des connaissances dans le domaine de la botanique et de l’horticulture, les 17 volumes de cette encyclopédie sont illustrés de 3000 planches en couleur.

L’ensemble est réalisé sur le modèle du «Règne animal » publié par Cuvier quelques années auparavant et d’après les travaux de Linné, Jussieu ou Lamarck.

Le «Règne végétal » constitue non seulement une collection d’une remarquable valeur scientifique mais aussi une œuvre d’art de grande qualité esthétique dont les dessins ne sont pas sans rappeler les aquarelles de Pierre-Joseph Redouté.

safran
Safran.
Nom latin : Crocus sativus L. Flore médicale, tome 3, planche 25.
Références BM Tourcoing : M 609

2000 Merveilles de la science

L’arrivée de l’An 2000 est l’occasion d’évoquer l’idée de progrès et de modernité dans les collections anciennes de Tourcoing.

A partir du Siècle des Lumières, le patrimoine écrit montre bien que, sur les chemins du progrès scientifique, de nombreux obstacles ont été levés grâce à l’ingéniosité des hommes et à l’adaptation des matériaux, des outils et des techniques.

L’exposition a permis de présenter, en un véritable musée imaginaire, quelques unes des inventions et les machines nées de l’imagination humaine et de saluer les hommes qui ont participé à leur diffusion au travers des livres : depuis les encyclopédistes du 18e siècle qui ont cherché à organiser et à diffuser les connaissances, aux grands vulgarisateurs scientifiques du 19e siècle comme Louis Figuier ou Pierre Larousse.

Merveilles de la science

1999 A la conquête de l’air

L’année 1999 inaugure un cycle d’expositions à caractère plus scientifique, avec cette évocation des tentatives humaines d’approcher le ciel.

Le vol malheureux d’Icare, les machines volantes de Léonard de Vinci, les premiers vols en ballon ou encore les hommes-oiseaux et les insolites machines des pionniers de l’aviation… autant d’images qui hantent l’imaginaire collectif !

Dans les collections anciennes de la Médiathèque, de nombreuses illustrations du 18e siècle et surtout du 19e siècle témoignent de cette quête incessante de la conquête de l’air. Ouvrages associés au nom de Montgolfier et de Jules Verne ; images du ballon des Etrennes tourquennoises où le tourquennois physicien rêve d’un « voyage jusqu’à Paris biau et bon den men ballon » ; cartes postales commémoratives du ballon captif qui est une des principales attractions de l’exposition internationale textile de 1906 ; souvenirs de Palmyr Duhem, aéronaute tourquennois qui se joue des caprices du vent : toutes ces images laissent découvrir qu’en ce domaine, rêve et réalité sont souvent intimement liés. Reflets de l’imaginaire et de l’évolution des techniques, toutes les œuvres présentées sont de précieuses empreintes de notre mémoire collective sur le parcours « A la conquête de l’air ».

A la conquête de l’air

 

1998 Voyages et voyageurs du « Tour du monde »

En 1998, la Médiathèque invite ses visiteurs à voyager sur les traces des reporters du magazine « Le Tour du monde », édité par la librairie Hachette de 1860 à 1914.

Ce titre précurseur de Géo ou de Grands reportages propose chaque semaine des récits de voyages largement illustrés.

Réalisée à destination d’un public populaire, la publication utilise le pouvoir de l’image qui se veut particulièrement expressive et évocatrice pour mieux captiver son public. Parcourant les cinq continents, ces premiers reporters ne se contentent pas de décrire des lieux mirifiques où les lecteurs ne pourront jamais se rendre.

Mais ils font également œuvre d’ethnologues en étudiant les diverses sociétés et civilisations qu’ils rencontrent. Parmi eux, les noms d’Elisée Reclus ou de Savorgnan de Brazza se distinguent. Ces aventuriers des nouveaux mondes ont utilisés tous les moyens pour parcourir la planète : transports locaux traditionnels, rudimentaires ou perfectionnés, confortables ou éprouvants, insolites ou dangereux que l’on retrouvera dans l’exposition de la Médiathèque pour un nouveau voyage dans l’espace et le temps.

Bateau à voile sur l’Irawady
Gravure d’après un cliché anglais. En illustration de « Voyage dans le royaume d’Ava, empire des Birmans » du Capitaine Henri Yule. Le Tour du monde, 1860, 2e semestre, p. 258.
Références BM Tourcoing : PP 1040

1997 L’histoire naturelle de Buffon à Cuvier

Les sciences naturelles à l’époque de Buffon et Cuvier allient souvent l’art et la science…

En 1997 la Médiathèque propose un voyage dans le monde animal au travers des illustrations de deux ouvrages monumentaux présents sur les rayonnages de la bibliothèque : « L’Histoire naturelle des oiseaux » en 127 volumes, réalisée par Buffon entre 1798 et 1808, considérée souvent comme le plus beau livre français d’ornithologie du 18e siècle, et «Le Règne animal », en 20 volumes et 993 planches, publiés de 1836 à 1839 par Cuvier.

Ces suites encyclopédiques livrent au public l’œuvre scientifique de deux savants précurseurs de la biologie moderne ; les planches gravées en couleur qui illustrent les textes sont de véritables œuvres d’art.

Plus vrais que nature, oiseaux, papillons, crustacées ou insectes aux noms imagés et mystérieux, donnent un avant-goût du « Microcosmos » qui enchantera le public quelques siècles plus tard !

Fourmilier du Bengale.
Fourmilier du Bengale.
Histoire naturelle générale et particulière de Georges-Louis Leclerc de Buffon. Paris : Duffart, an 8 (1808). 127 volumes.
Références BM Tourcoing : 19-R-4°-331 à 457

1996 Tourcoing à la Belle époque 2

L’exposition de cartes postales anciennes consacrée à Tourcoing en 1991 connaît un tel succès que cinq ans plus tard la Médiathèque décide de la programmer à nouveau et de l’enrichir par de nouvelles vues acquises entre temps.

En particulier en 1994, la Médiathèque reçoit un legs qui comprend une collection de plus de 1200 cartes postales ayant appartenu à Jean Odoux, alias Jean-Christophe, personnalité locale passionnée par l’histoire de sa ville.

A l’époque, cette exposition suscite émotion et nostalgie, curiosité et sourire, les uns découvrant, d’autres se souvenant…. Cette promenade dans des lieux parfois familiers permet encore aujourd’hui de mesurer l’évolution de la ville.

Le bobinage et l’ourdissage de la laine
Le bobinage et l’ourdissage de la laine.
Références BM Tourcoing : carte postale CP1465
Cette carte nous rappelle que Tourcoing au début du 20e siècle est une grande cité laborieuse où l’industrie et le commerce textile prospèrent. Cependant la classe ouvrière, constituée pour une grande part de descendants d’immigrés flamands, vit pauvrement et ne subsiste souvent que par les secours du bureau de bienfaisance.

1995 Images d’Egypte

La « Description de l’Egypte », relation officielle de l’expédition d’Egypte menée par Bonaparte à partir de 1798, constitue une des plus belles réalisations de l’édition française de la fin du 19e siècle.

Transformant le désastre militaire en génial voyage scientifique, cette oeuvre allait enflammer l’imaginaire des Français à l’évocation d’une aventure orientale hors du commun. En 3000 illustrations, 10 volumes de textes et 14 volumes de planches, la publication décrit et illustre l’Egypte antique et l’Egypte ottomane telle que les quelque 160 savants qui participèrent à l’expédition la découvrirent.

La Médiathèque conserve aujourd’hui la 2e édition de 1820 de cet ouvrage de référence qui a constitué le premier achat de la ville pour sa future bibliothèque communale en 1879.

L’île de Philae
L’île de Philae. [1] Vue perspective intérieure prise sous le portique du grand temple (AT1, pl. 18) Description de l’Egypte. 2e éd. Panckoucke, 1820-1830. 24 volumes + atlas.
Références BM Tourcoing : 19-R-4°-526 à 551

 

1993 Gustave Doré, illustrateur

Gustave Doré, ce génial graveur né à Strasbourg en 1832, rêvait de commenter par ses dessins tous les chefs d’œuvre de la littérature !

Original dans son style et remarquable par sa démesure et son goût des grandes compositions, l’artiste remet à l’honneur une technique de gravure oubliée, la gravure sur bois de bout, qu’il modernise et utilise en particulier pour illustrer quatre ouvrages conservés par la Médiathèque : «Les Contes drôlatiques » de Balzac (Garnier, 1861), « La Sainte Bible » (Mame, 1866), « Don Quichotte de Cervantes » (Hachette, 1869) et « Les Œuvres » de Rabelais (Garnier, 1873).

En 1993, la Médiathèque sort de ses réserves ces livres remarquablement illustrés et choisit de présenter en particulier les plus belles gravures du Gargantua de Rabelais illustré par Gustave Doré en 1873 : une exposition pantagruélique à souhait, consacrée à l’un des illustrateurs les plus prolifiques du 19e siècle !

La naissance de Gargantua
La naissance de Gargantua.
Œuvres de Rabelais, illustrées par Gustave Doré. Paris : Garnier, 1873. 2 volumes in f°.
Références BM Tourcoing : 19-R-F°-20 et 21

1992 Le rêve de Colomb

Le 12 octobre 1492, le rêve de Colomb prend réalité devant les côtes de cette île américaine qu’il nomme San Salvador. Pendant des siècles, cette découverte ne cesse de hanter l’imaginaire des Européens et une nombreuse iconographie traduit ce fantasme, selon le goût de chaque époque.

S’associant aux célébrations du 500e anniversaire de cet événement, la Médiathèque sélectionne dans ses collections les gravures qui témoignent du rêve américain. Le choix a été réalisé à partir d’ouvrages des 17e, 18e et 19e siècles.

Premiers indiens qui s’offrent à Christophe Colomb
Premiers indiens qui s’offrent à Christophe Colomb.
Abrégé de l’histoire générale des voyages de M. de La Harpe. A Paris : Hôtel Thou, 1780. 32 volumes + 1 atlas, Tome 10, p. 14. Références BM Tourcoing : 18-R-4°-149.

1991 Tourcoing à la Belle époque 1

Les cartes postales du début du 20e siècle donnent une idée assez précise de la vie à Tourcoing à une époque où la ville est en pleine expansion, franchissant le seuil des 80 000 habitants en 1900.

Cette période de progrès social, dominée par la figure du maire radical Gustave Dron, voit l’organisation de grandes expositions comme celle de 1906 le long des berges du canal qui marque pour longtemps les esprits de nos concitoyens.

La collection de cartes postales conservée à la Médiathèque témoigne de ces évolutions et de ces événements et propose un nouveau voyage dans le temps au travers de l’évocation de paysages urbains et de scènes de la vie quotidienne.

La passerelle de Mouvaux
La passerelle de Mouvaux.
Références BM Tourcoing : carte postale CP1013
Ce tramway qui traverse le pont du Blanc-Seau conduit jusqu’à la vieille mairie de Mouvaux. A droite après le pont, le chemin des Carliers est le seul axe qui mène au centre de Tourcoing. Au fond, on aperçoit le dôme du château Vaissier. Le photographe ne sait plus très bien où il se trouve … Roubaix ou Tourcoing ?

1990 L’Europe au 19e siècle à travers les illustrations du « Magasin pittoresque »

Véritable encyclopédie populaire et magazine illustré, l’hebdomadaire « Le Magasin pittoresque » propose des articles divers, historiques, géographiques, artistiques ou scientifiques, illustrés par des dessinateurs et graveurs renommés parmi lesquels Granville, Gavarni ou Gustave Doré.

La Médiathèque conserve les premiers numéros de cette revue fondée en 1833. Les vues de l’Europe romantique choisies dans cette collection permettent une balade dans les différents pays de l’Union tels qu’ils étaient représentés au milieu du 19e siècle.

magasin-pittoresque
La rue Pallometta da San-Lucia, à Naples.
Dessin de Rouargue d’après nature en illustration de : A propos d’une rue de Naples. Le Magasin pittoresque, livraison XXIX, 1861, p. 5.
Références BM Tourcoing : PP 1036.

1989 Tableaux de la Révolution

Pour célébrer le 200e anniversaire de la Révolution française, la Médiathèque présente en 1989 un choix de gravures extraites de l’ouvrage « Les Tableaux de la Révolution », publié à Paris chez Briffault de la Charprais à partir de 1791.

Les 58 gravures sur cuivre dessinées par Jean-Louis Prieur, accompagnées d’un texte de l’abbé Fauchet ou de Chamfort, relatent les principaux événements de la Révolution. Illustré de scènes urbaines, cet ouvrage témoigne presque en direct d’une période agitée de l’histoire de France.

bastille
Prise de la Bastille, 14 juillet 1789. Tableaux historiques de la Révolution française. Paris : Briffault de la Charprais, 1791-1792. Références BM Tourcoing : 18-R-F°-124